Comme faisant partie de la présente étude et de ses résultats nous avons réalisé une vaste sélection des projets de logement de promotion officielle – publique- des villes analysées : Tétouan et Larache.

Les pages qui suivent constituent une systématisation d’un ensemble de renseignements bibliographiques et d’archives que nous avons intitulée Catalogue. Etant donné la difficulté rencontrée au moment de déterminer et de s’approprier l’information sur les édifices, il se présente comme un outil de travail qui peut en permanence être élargi ou modifié. A partir des listings de référence des habitations trouvées sur ce sujet nous avons opéré une sélection des projets en fonction de l’intérêt suscité par l’œuvre et de la documentation découverte. C’est en ce sens qu’il est nécessaire de signaler les insuffisances qui sont apparues jusqu’à aujourd’hui.

Le catalogue est composé d’une série de fiches et leur visualisation de manière corrélative permet de saisir facilement  le corpus théorique et expérimental qu’a supposé l’action publique coloniale en matière de logement. Ce travail solide dans son ensemble se présente comme l’une des actions les plus complexes et le plus réfléchies  parmi toutes celles entreprises. Ainsi la lecture indirecte mais sûre du logement permet d’analyser la période coloniale et son phénomène urbain à partir d’une vaste observation critique.

Par ailleurs le catalogue représente une façon de rendre plus facile l’approche et la lecture pour tout lecteur, qu’il soit expert ou simplement intéressé par le sujet de l’étude. On peut observer clairement l’évolution des styles  et des typologies, les échelles des projets, les modes de composition des espaces collectifs et intérieurs, l’intégration des notes technologiques, les différences générées par les contextes urbains  ou les variations en fonction des destinataires.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :